au caveau de moissey,

moissey, le maire a vingt ans (de service)

son discours du premier Janvier 1999.

voir son grand-oeuvre communal

La Licorne, blason moisseyais proposé par René Delmas, historien.

MOISSEY

20 ANS DE MAIRE pour Bernard CHAUVIN

Conseiller Général du Canton de MONTMIREY-LE-CHATEAU

 

SES VOEUX pour 1999

Dimanche 10 Janvier 1999

Mesdames, Messieurs, Chers Amis,

Bienvenue à vous tous et merci de votre présence.

1999, avant dernière année du 20ème siècle et du second millénaire, est née par un temps clément et dans une ambiance particulièrement endiablée, ici même au Caveau, la nuit du 31 décembre.

Le premier mois de 1999 sera marqué par 4 événements sympathiques :

- Aujourd'hui, 10 janvier, les voeux du Maire à toutes celles et à tous ceux qui se dévouent à la vie du village et de ses habitants.

- le 26 janvier prochain, le 20ème anniversaire de mon élection "1er magistrat de la Commune de MOISSEY"

- le 31 janvier, le repas municipal auquel vous êtes tous conviés,

- pour le quatrième, je le laisse à votre curiosité, dans l'attente de vous le révéler tout à l'heure.

Hé oui, le temps passe vite, trop vite hélas !

Le 26 janvier 1979, le Conseil Municipal acceptait à l'unanimité, une permutation volontaire au sein du la Municipalité en place depuis 1977. Léon DESANDES, Maire à l'époque, et à qui je rends hommage pour ses 14 années de mandat de Maire, me passait le flambeau de la Mairie tout en devenant lui-même 1er Adjoint à ma place. La nouvelle Municipalité composée de Bernard CHAUVIN, Maire - Léon DESANDES 1er Adjoint et Nicole POIRRIER 2e Adjoint, entamait donc un mandat de 4 ans jusqu'en 1983.

Ce fut ensuite ma reconduction à l'unanimité en 1983, en 1989, puis en 1995. Voilà donc 28 années dont 20 de Maire consacrées à la vie communale à MOISSEY.

Du changement au cours de cette longue période, il y en eut et il y en aura encore, mais certainement dans une moindre mesure.

C'est sur le plan urbanistique et architectural, et avec la création simultanée de nombreux services à la population que les 5 Conseils Municipaux successifs où je fus membre, ont porté leurs efforts.

L'essor d'un village reposant sur sa vitalité, il fallait, à tout prix, contrecarrer la désertification qui, comme dans toutes les petites communes rurales, ravageait et ravage encore certains villages. Il fallait mettre en place et développer une politique forte de l'habitat en tout genre

MOISSEY comptait 346 habitants en 1978. Aujourd'hui, 21 ans plus tard, elle en compte 536, soit une augmentation de 55 %. Pour arriver à ces bons résultats, plusieurs opérations volontaires ont été menées. La première d'envergure fut la réhabilitation osée de l'ancien presbytère, quasiment désaffecté, aujourd'hui devenu Résidence "Les Marronniers" avec la création de 5 logements locatifs tout en conservant à la Paroisse l'équivalent d'un 6ème pour ses besoins. Cette importante opération avait reçu, dès 1981, l'accord apprécié de Mgr DUCHENE, Evêque de ST CLAUDE. De plus, la Paroisse de MOISSEY qui n'avait plus de Curé résidant depuis des décennies, a de nouveau retrouvé, dans le cadre de la réorganisation "Paroisse 2000" un nouveau Curé officiant sur 16 villages réunis, sous l'égide "Paroisse Notre Dame du Mont Guérin" et occupant l'un des 5 logements tout confort de la Résidence. Coût de l'opération = 2 MF de 1983, il y a 15 ans.

La seconde, d'envergure encore plus conséquente fut, entre 1988 et 1996, l'aménagement et l'urbanisation de "haut de gamme" du quartier d'habitation du Mont Guérin, avec 16 pavillons locatifs, un foyer-logement pour personnes âgées de 50 places et 10 parcelles à bâtir. Sur ces dernières, 1999 devrait voir l'aboutissement de la construction de 7 pavillons d'habitation privés. Coût : 4 MF pour les réseaux et la voirie, 7 MF pour les pavillons locatifs et 16 MF pour le Foyer, soit au total 27 MF auxquels s'ajoutent les pavillons privés.

Simultanément, dans le" vieux bâti du village", amélioration du cadre de vie par :

- l'enfouissement des réseaux aériens (E.D.F. et Télécom).

- la restauration de la Mairie avec 1 logement et de la Résidence "Les Tilleuls" avec 2 logements et restructuration de la place.

- la suppression du point noir dans la traversée du Village par la restructuration de l'immeuble MASSY (ex-boucherie Raymond CLAIR).

- la restauration de l'église et de son clocher et la rénovation de la fontaine centrale, édifiée en 1765, classée Monument Historique.

Coût approximatif de ces aménagements : 7,5 MF

Pendant ce temps, les Services n'ont pas été oubliés avec

- la construction d'un vestiaire, tout confort, au stade en 1989

- la salle des jeunes alliant 2 garages municipaux en 1990

- l'informatisation des écoles primaires commencée en 1990 et continuée depuis, équipement rivalisant avec ceux des collèges départementaux et depuis un an, site accroché à INTERNET ("écoles du Mont Guérin")

- l'aménagement de la supérette VIVECO, avec 1 logement locatif en 1993,

- et enfin la Maison Médicale en 1995, accueillant 2 docteurs et une infirmière

Coût approximatif de ces aménagements : 3,5 MF

 

Cette politique volontariste de développement durable a créé une émulation par l'accompagnement du secteur privé dans la réhabilitation de nombreux logements locatifs et l'amélioration du confort des propriétaires occupants. Aujourd'hui, 227 foyers composent notre village et au moins une dizaine encore sont en cours ou en projet.

Sans vouloir faire de l'autosatisfaction, mais seulement à regarder la réalité en face, les investissements décidés par les Conseils Municipaux successifs pour un montant approximatif de 40 MF (soit 4 milliards de centimes, ou 6,1 millions d'Euros 99), MOISSEY est devenue en 20 ans, un bourg rural agréable, bien équipé, où il fait bon vivre, et de surcroît, bien situé géographiquement puisqu'il se place à 15 minutes de DOLE, 40' de DIJON, 50' de BESANCON et 2 h 50 du centre de PARIS, Place de l'Etoile.

1998, année qui vient d'expirer, a été axée principalement sur des investissements informatiques :

- le renouvellement pour la 3e fois depuis notre entrée "pionnière" dans le système en 1987, de la configuration complète des Services de la Mairie, ce nouvel équipement permettant d'aborder sans problème l'an 2000.

- et l'achat pour les écoles primaires du dernier modèle d'Apple France, la bécane iMAC, permettant de naviguer aisément sur INTERNET.

Mais aussi des travaux:

- la 2e et dernière tranche de rénovation des écoles et l'aménagement de deux rues.

Pour 1999, de nombreux projets sont en instance et le Conseil Municipal aura le choix dans une liste non exhaustive :

- le ravalement de la Poste et de la Résidence "Les Marronniers",

- Un abri-bus sur l'Esplanade du Château,

- La mise aux nouvelles normes du Caveau,

- A coup sûr, la pose des plaques de rues,

- La réfection de la Rue Haute,

- L'étude de faisabilité par tranches d'un espace public polyvalent de loisirs en plein air, sur le site aux abords du Château,

- Des travaux d'aménagement au cimetière,

- La mise aux normes du terrain de football,

- l'aménagement des locaux de la Mairie pour accueillir notamment en 2001, un conseil municipal passant de 11 à 15 membres.

Après le rappel des réalisations de ces 20 dernières années, l'essentiel ayant été cité, je voudrais remercier solennellement les membres des Conseils Municipaux successifs qui m'ont soutenu dans la politique menée avec réalisme et efficacité, en ayant une pensée toute particulière à la mémoire de celle et ceux qui nous ont quitté : Léon DESANDES, Ancien Maire, René COLLIEUX, et Simone THOMAS.

Remercier aussi,

- toutes les électrices et tous les électeurs qui m'ont toujours accordé une large confiance au cours de mes 5 mandats,

Remercier également,

- les Agents de la Commune qui ont mis tout leur coeur dans l'accomplissement de leurs multiples tâches, et plus particulièrement, Christine TIGNOLET, notre secrétaire de Mairie, aux qualités incommensurables, qui apporte une collaboration entière au Conseil Municipal et au service de la population de MOISSEY depuis plus de 13 années;

- les membres de toutes les Associations qui animent le village tous azimut.

Remercier encore, et non des moindres,

- mon épouse, qui n'a jamais mis "d'entraves" à l'exercice de mes mandats électifs, cela avec beaucoup d'abnégation et qui, à contrario, m'a apporté un soutien moral indispensable et une aide logistique précieuse.

Je reviens à présent au premier événement de ce mois de Janvier en formulant des voeux sincères et profonds pour :

- que MOISSEY poursuive son évolution

- que la santé soit bonne pour tous ses habitants

- que le nombre des demandeurs d'emploi continue de régresser à l'instar de 1997 (- 30 %), et de 1998 (- 9 %) mais encore 18 demandeurs d'emploi à ce jour

- et enfin, tous mes voeux et ceux de mon épouse, pour le bonheur et la réussite de tous en 1999.

Vive 1999,

Vive MOISSEY

et rendez-vous au repas municipal le Dimanche 31 Janvier.

Et maintenant, place au 4e événement et non des moindres :

 

René DELMAS, 2e Adjoint et "Historien" du Conseil Municipal, soucieux de donner une carte d'identité représentative de notre beau village, a recherché et retrouvé dans les archives communales, "les armoiries du Marquis de Chappuis-Rozières, dernier Seigneur Haut-Justicier de MOISSEY (il pouvait en théorie prononcer des peines capitales) dont la Commune a hérité lors de la suppression des droits féodaux la nuit du 4 Août 1789, il y a 210 ans."

Non seulement René l'a proposé à l'approbation du Conseil Municipal, mais il a lui-même confectionné et peint le nouveau blason que nous allons inaugurer aujourd'hui 10 Janvier 1999.

 

Ce témoignage représente pour les Conseillers Municipaux et moi-même, la reconnaissance profonde d'une réelle identité pour notre Commune et le couronnement de l'évolution de notre village depuis près de 3 décennies.

 

Merci à vous, cher René.

Nous allons à présent découvrir ce chef d'oeuvre, notre nouveau Blason (nouveau est peut-être de trop) qui ornera désormais notre charmant village;

"Blason d'azur à la licorne d'argent sur une montagne" cette dernière ajoutée au blason original, se référant à l'étymologie du nom de MOISSEY, venant lui-même du latin "Mont Jacum" "Village de Montagne", (voire petite montagne avec le Massif de la Serre et la Colline du Mont Guérin".

Enlevons le voile.

Maintenant, trinquons et dégustons les toasts et gâteaux confectionnés par mon épouse,

01

Noëlle et Bernard Chauvin, au cours du discours annuel et bidécennal.

02

L'assistance, attentive et même émue.

04

... sous l'immaculé papelard...

05

... voilà la surprise du siècle...

03

... la licorne de moissey.

moissey.com

articles sur Bernard Chauvin

1. Le Maire a vingt ans (de service) janvier 1999

2. Voeux 2001 et adieux.

3. Le parcours des époux Chauvin (textes et images)

4. Tout Moissey fête son maire sortant (la cérémonie).

5. Le grand-oeuvre communal de Bernard Chauvin.

6. L'artiste photographe.

7. Quelques toiles de Noëlle Chauvin, son épouse.

8. Avec Bernard Chauvin, aperçu du Conseil Général.

9. Souvenirs du citoyen-moisseyais Bernard Chauvin*

10. Bernard Chauvin sort du Conseil Général, par Le Progrès (22/1/2004)

portail de moissey.com
e-nous écrire