au caveau du village de moissey,

moissey, le maire présente ses voeux et fait ses adieux à la scène municipale

son discours du Sept Janvier 2001.

voir son grand-oeuvre communal

Noëlle et Bernard Chauvin, au cours du discours.

 Chers Amis,

Bienvenue à vous toutes et tous et merci de votre présence à cette première réunion conviviale de l'an nouveau, (avec les excuses de...), 22ème année consécutive que nous avons, mon épouse et moi-même, l'honneur et le grand plaisir de vous accueillir pour fêter l'entrée dans une nouvelle année.

Cette cérémonie d'aujourd'hui revêt un éclat particulier, car nous entamons l'an I du XXIe siècle et du IIIe millénaire et je crains que bon nombre d'entre nous ne revivent jamais un tel événement.

Le climat, lui aussi a revêtu sa tenue de fête puisque la grande clémence du temps est bien présente, à l'inverse de l'an passé, où la tempête renversait tout sur son passage, les lendemains de Noël 1999. Notre village fut elativement épargné par ces excès de la nature; d'autres, moins chanceux que nous, n'ont pas encore fini de panser leurs plaies, alors que déjà, de nouvelles intempéries frappent notamment l'Ouest de la France.


Notre cher village a bien terminé l'an 2000, dernière année du XXe siècle, avec des illuminations nettement améliorées de la part des particuliers et généralisées dans toute l'agglomération. C'est très encourageant et si une mention très particulière peut être attribuée à la Gendarmerie de Moissey, avec notamment l'illumination de son emblème et au Foyer Logement du Mont Guérin, avec un Père Noël grandeur nature franchissant la fenêtre du 3e étage, par contre, la Mairie n'a pas fait suffisamment d'efforts en la matière. Il faut dire, qu'après l'abandon du sapin éclairé place de la Fontaine, abandon nécessité par l'impossibilité d'obtenir un résineux convenable face à l'inflexibilité des gestionnaires de la forêt communale, Michel Delhay s'est armé de beaucoup de courage et a couru des risques réels pour éclairer difficilement un gros tuya adulte, dans le talus de la poste, le blason de la commune, parfaitement illuminé, venant compléter harmonieusement le point central du village. Des projets sont en cours, et Noël 2001 comblera cette lacune. En attendant, merci à tous, pour votre participation à ces illuminations de fêtes.


Puisque nous en sommes à l'embellissement de notre chère bourgade, le Conseil Municipal souhaiterait une plus large prise en compte du fleurissement en cours d'année. Bon nombre de particuliers, le Foyer Logement, la Gendarmerie, la Mairie, fleurissent magnifiquement ce qui leur revient et notamment avec quelques exploits pour certains. Par contre, il n'est pas rare de rencontrer de petites "friches" par endroits. C'est rare, il est vrai.

Dernièrement, il y a quelques semaines, Gérard Bailly, Président du Conseil Général, me disait:«Avec un si beau village qu'est Moissey, comment se fait-il qu'il n'est pas inscrit au Concours Départemental "Fleurir la France"». Cela est vrai, la question est pertinente, c'est une lacune qui sera comblée dès qu'une meilleure homogénéité du fleurissement sera obtenue.


Au chapitre des autres satisfactions de l'an 2000, on notera les opérations suivantes.

• La pose (enfin) des plaques de rue et la numérotation des immeubles. Merci à Michel Delhay et à René Delmas qui se sont chargés de ce lourd labeur. Pas moins de 600 trous forés dans les façades, la DDE ayant scellé quelque 22 mâts de signalisation et posé trois miroirs sécurisant la circulation routière.

• L'aménagement d'un nouveau secteur de sépultures à concéder et des travaux d'assainissement pluvial au cimétière.

• La réalisation de grosses réparations sur les escaliers dangereux de la ruelle de l'Eglise.

• La remise à neuf de notre défense incendie par le remplacement de 4 poteaux.

• L'acquisition d'un tracteur de pelouse pour mieux entretenir les importants espaces engazonnés de la commune.

• L'aménagement complet de la salle de réunion de la Mairie pour y accueillir prochainement les 15 membres du Nouveau Conseil Municipal. La réfection des peintures du hall d'entrée et celle des menuiseries extérieures (fenêtres, volets, garde-corps)

• Et enfin, dernier investissement non terminé puisque la commande des matériels est en cours. Il s'agit d'équiper un terrain de jeux pour les enfants de trois à quinze ans, sur l'Esplanade du Château. Cette opération devrait être terminée si le temps de recours aux subventions n'avait pas perduré. On ne pouvait pas se passer, en effet de 11400 F (40%) d'aides financières en provenance de la Caisse d'Allocations Familiales du Jura et du Conseil Général. Dès les beaux jours, nos enfants pourront les utiliser à coeur joie.


Et maintenant, quel sera l'avenir ? C'est bien sûr le Nouveau Conseil Municipal issu de l'urne les 11 et 18 mars prochains qui en décidera.

Toutefois, ce changement ne devrait pas bouleverser l'ensemble des projets en instance, car pour "évoluer" il faut toujours en avoir plein les cartons. A ce sujet, on notera particulièrement:

• La fin des travaux pour l'aménagement du secrétariat de mairie afin de mieux recevoir le public aux permanences.

• La création d'un site Internet "Mairie de Moissey" moissey.com avec son adresse électronique. Vu la nécessité urgente de mettre en place ce nouvel équipement de communication, le Préfet du Jura vient de promettre 40% de subventions à toutes les communes qui le décideraient avant le 31 de ce mois de janvier. Le Conseil Municipal se prononcera le 19.

• Je viens de dire "nouvel équipement de communication", quel lapsus! quand on sait qu'il y a belle lurette (plus de 10 ans) que grâce à la volonté du Conseil Municipal d'équiper les écoles Primaires en matériel informatique et l'implication extrême de Christel Poirrier dans la formation de nos enfants, le Macro-Site internet des écoles de Moissey est sur le Web depuis plusieurs années. Il fait d'ailleurs la fierté de l'Académie de Besançon dont nous dépendons, bien sûr. Donc Bravo et Merci à M. Poirrier pour ce travail incommensurable que vous avez accompli et que vous poursuivez sans relâche.

• Là aussi, il aura du renouvellement à opérer progressivement, certaines machines ayant déjà 10 ans d'âge sont obsolètes, en plus de celles qui ont déjà déclaré forfait.

• Un autre très gros projet est en cours d'élaboration. Il s'agit de l'aménagement du Centre Village, c'est-à-dire le secteur géographique compris entre la rue haute, terminée et l'Esplanade du Château en passant par la Place de la Mairie. Une partie de cet ensemble a déjà reçu l'approbation du Conseil Municipal, mais afin de prétendre à de grosses subventions, de l'ordre de 70%, dans le cadre de la rubrique "Coeurs de Villages" du programme "Avenir du Territoire Saône-Rhin", il est nécessaire de globaliser l'ensemble des projets de cette importante opération à réaliser sur deux années au moins.

Voilà bien de la réflexion et du travail pour la future équipe du Conseil Municipal qui sera opérationnelle dès la fin du mois de mars prochain.


A cet égard, j'ai une déclaration à vous faire qui est d'ailleurs à ce jour un véritable secret de polichinelle...

 

Après 30 années de fonctions électives dont 22 comme Maire de Moissey, je ne me représenterai pas à vos suffrages pour un 6e mandat. En effet, j'estime que la longévité de ma mandature a atteint le stade où il faut savoir passer la main à des plus jeunes et notamment à mon ami Michel Delhay, premier adjoint, qui conduira la prochaine liste et à qui je souhaite pleine réussite. C'est ce que j'ai décidé très sereinement et avec l'appui de mon épouse qui n'en est pas fâchée. A bientôt 64 ans, il est plus que temps que je lui consacre désormais des compensations aux nombreuses contraintes inhérentes à ma fonction, et qu'elle a toujours assumées -ou presque- avec beaucoup de gentillesse et une grande abnégation.

Cinq fois élu au premier tour de scrutin, puis quatre fois élu maire à l'unanimité des Conseillers Municipaux, je pense avoir rempli le contrat de 30 ans que vous m'aviez confié. Je vous remercie bien chaleureusement, chères électrices, chères électeurs, de la confiance que vous m'avez totalement accordée durant cette longue période. Sans orgueil mais avec une fierté certaine, je quitte cette Assemblée Communale avec un peu de nostalgie.

Mais en tant que Conseiller Général, encore au moins pour 3 ans, je saurai défendre, avec la même pugnacité, tous les dossiers qui seront présentés par la Commune, pour les aides financières.


Notre village a bien progressé au cours des trois dernières décennies, de 340 habitants en 1968, il en compte 560 aujourd'hui, soit une progression de 65%.

L'an 2000 confirme encore cette allure croissante : 13 naissances contre 8 décès (4 au village, 4 au foyer).

Avant de terminer mon propos, dont je vous prie d'excuser la longueur, mais à mon corps défendant, ce sera la dernière fois en une telle circonstance, je voudrais saluer et remercier publiquement tous mes conseillers et conseillères municipaux, les membres des diverses commissions municipales, les représentants des administrations ainsi que tous ceux et toutes celles, non investis de mandats officiels, ensemble de personnes qui m'ont apporté avec beaucoup d'amitié leur soutien, leur concours, leur collaboration et leur expérience, dans de multiples domaines de la gestion communale.

Pour terminer cette fois-ci et c'est vrai, j'adresse de chaleureux remerciements à Noëlle, mon épouse, qui a toujours accueilli avec sympathie mes invités, nos invités, et plus particulièrement ce jour, 22e du genre par la confection des "gâteaux aux roses" tant appréciés (les roses de Noëlle).

Bonne année.

Bonne santé à tous.

Recevez nos voeux de bonheur et de réussite pour 2001.

Bon vent à notre charmant village dans le XXIe siècle et le IIIe millénaire.

 

VIVE MOISSEY

et rendez-vous au traditionnel repas municipal le Dimanche 28 Janvier.

Le caveau municipal, qui a bientôt 30 ans, et une des fiertés de M. Chauvin, a accueilli l'assemblée des amis de la commune pour la dernière fois de son ministère.

voir son grand-oeuvre communal

moissey.com

articles sur Bernard Chauvin

1. Le Maire a vingt ans (de service) janvier 1999

2. Voeux 2001 et adieux.

3. Le parcours des époux Chauvin (textes et images)

4. Tout Moissey fête son maire sortant (la cérémonie).

5. Le grand-oeuvre communal de Bernard Chauvin.

6. L'artiste photographe.

7. Quelques toiles de Noëlle Chauvin, son épouse.

8. Avec Bernard Chauvin, aperçu du Conseil Général.

9. Souvenirs du citoyen-moisseyais Bernard Chauvin*

10. Bernard Chauvin sort du Conseil Général, par Le Progrès (22/1/2004)

portail de moissey.com
e-nous écrire