village de moissey

loin en arrière

Moissey 1771, un bel acte notarié

origine Jean-Marie Thiébaud, transmission de Brigitte Laffage de Montmirey-la-Ville

nos vifs remerciements au propriétaire du document, que vous pouvez retrouver sur son site très fourni: http://jeanmariethiebaud.com

autres articles sur l'histoire du patrimoine

origine Jean-Marie Thiébaud, transmission, texte et image, de Brigitte Laffage de Montmirey-la-Ville.

Titre: Les habitants de Moissey (Jura) en 1770  Ecrit par: Jean-Marie Thiébaud

  Les habitants de Moissey (Jura) en 1770

 

Le 3 juin 1771, dame Jeanne Sireguy, veuve du sieur Joseph Rabuet, conseiller honoraire au bailliage et siège de Dole, par acte passé devant François Etienne Brunet, notaire audit lieu, fit un échange de terres avec le sieur Claude-Joseph Bolu, négociant de Moissey, représentant la communauté de Moissey dont les membres s'étaient réunis le 4 novembre 1770 pour lui donner procuration, en présence de Sébastien Poichot, vigneron résidant à Menotey (Jura) et de Claude François Vernier, recteur d'école audit Menotey.

La dame Rabuet abandonnait aux habitants de Moissey une partie de son jardin, un terrain d'environ 60 pieds sur lequel les habitants entendaient construire "le meix de la maison commune", au lieu-dit "La Planchotte" ou "Rue Haute". En contrepartie, les habitants cèdaient à dame Rabuet un autre terrain sis rue de Pesmes et rue Haute. L'acte notarié de cet échange fut passé en présence de Jean-Jacques Genriet, curé de Moissey, et Claude Joseph Guillaume, contrôleur des actes dudit lieu.

 

Liste des habitants de Moissey (Jura) cités dans la délibération du 4 novembre 1770

 

Echevins : Joseph FICHET et Claude BAILLY

 

Habitants de la communauté : Claude GAILLARD, Claudet DUROT, Sébastien GENELET, Toussaint PRODHON, Joseph BELIN, le sieur Jean-Baptiste CUGNET, Jean-Baptiste DERRIEZ, le sieur Pierre Joseph GUILLAUME, Denis ODILLE, François VIENNOT, Claude GELIN, Claude JOUBERT, George MIROUDOT, François DERRIEZ, Jean-Baptiste PITOTBELIN, Jean-Baptiste GAILLARD, Jean-Claude SANTONAN, Claude BON, Jean JANNOT, Claude THIEBAULT, Claude BRENET, Gabriel JOANNET, Joseph SOUBRANS, Jean-Baptiste FATET le Jeune, Claude GUILLAUME, Jacque GUILLAUME, Jean-Baptiste GAUDILLOT, Claude GRANDPERRIN, Claude GAILLARD le Jeune, Jean-Claude MAIRE, Marc DERRIEZ, Jean-Baptiste CHAPPUIS, Jean-François PETITLAURENT, le sieur Claude-Joseph BOLU, Claude FOURNIER, Jean-Baptiste STECHIN, Pierre GUILLAUME le Viel, Pierre CAVAROZ, Claude-Joseph BOLU le Jeune, Pierre REY, Pierre FRERE, Joseph TOURNU, Claude GUILLAUME le Jeune, Sébastien FRERE, Claude-Joseph DERRIEZ le Viel, Claude-François GUILLAUME, Simon PITOTBELIN, Jean-Claude BULOT, Pierre DUROT, Pierre-Laurent PITOTBELIN, Pierre GILLES, Claude MARTIN, Claude François PITOTBELIN, Sébastien PITOTBELIN, Claude PORTIER, Jean JAUBERT, François FRERE et Joseph GAILLARD.

Dr Jean-Marie Thiébaud, février 2007

origine Jean-Marie Thiébaud, transmission, texte et image, de Brigitte Laffage de Montmirey-la-Ville.

Note du webmestre de moissey.com

 

Brigitte Laffage, notre consoeur de Montmirey-la-ville, suit des cours de paléographie (écritures anciennes) auprès du Docteur Jean-Marie Thiébaud, lui-même paléographe et généalogiste notoire. C'est par un incroyable et heureux concours de circonstances qu'elle a eu connaissance du document que nous vous présentons. C'est aussi elle qui a rédigé la traduction en clair du document, en lettres rouges.

Selon ce que nous lisons, la Dame veuve Jeanne Rabuet, née Sireguy, était propriétaire d'un jardin, rue haute (la planchotte), au chevet de l'église, cadastré aujourd'hui AB 436 et appartenant à la commune de Moissey, sur lequel a été édifiée la première école du village, en 1771, construite tout en longueur sur un axe grosso modo "nord-sud"; la moitié sud, la plus proche de l'église, accueillit en haut comme en bas une salle de classe (donc deux). La partie nord accueillit un logement d'instituteur en haut comme en bas. Madame Germaine Guillaume, née Caillot, qui fut logée en bas, se rappelle du sol en terre battue où poussait de l'herbette. Cet immeuble a servi d'école jusqu'en 1958. A partir de cette date, il est devenu logement de fonction des instituteurs Christel et Nicole Poirrier, et, en 1975, immeuble locatif sous le nom de immeuble Les Tilleuls.

Entre temps, une école de garçons fut ouverte dans l'immeuble actuel de la mairie, cadastré AB 191, acheté en 1831 aux frères Joubert. La salle de classe occupait, au rez-de-chaussée, la partie sud, elle a ensuite été utilisée par le Civam et son fondateur Henri Lépeule et enfin, est devenue la salle de réunion du conseil municipal, la Salle des Quinze, puisque cette année-là, l'assemblée municipale est passée de 11 à 15 (en 2001). Au début du XIXe siècle, Edmond Guinchard a occupé le logement de fonction, à l'étage, côté nord.

En échange, la Dame veuve Jeanne Rabuet, née Sireguy, a reçu un terrain cadastré aujourd'hui AB 448, AB 447 et AB 155, situé dans l'épingle à cheveux faite à la jonction du RD 475 et du CD 37. Depuis une vingtaine d'années, cet ensemble est la propriété de Bernadette Flamion qui avait le projet d'y établir une pharmacie. Pour finir, cette pharmacie a été installée sur la parcelle AB 144, en face de la Place des Marronniers.

christel poirrier, février 2007

la première école de Moissey, construite en 1771, sur un terrain Rabuet-Sireguy

L'école communale, construite en 1771, transformée en logement de fonction en 1958 et en logement locatif en 1975. Ecole de filles en bas (partie sud) et salle d'asile à l'étage, juste au-dessus, jusqu'en 1958.

autres articles sur l'histoire du patrimoine

moissey.com

autres pages consacrées au centre du village

la croix de l'ancien cimetière (1607)

l'acquisition de la Planchotte sur la Dame Sireguy (1771)

le centre-village vu du ciel (de 1824 à 1962)

le retour de la la croix pattée de Moissey, au chevet de l'église (2004)

la première école communale (immeuble Les Tilleuls) AB 436 (1771-1958)

la seconde école, immeuble Joubert AB 191(1831-1958)

la troisième école, immeuble Besson AB 266 (1958 à nos jours)

l'inauguration de l'école Besson, avec Jacques Duhamel, 1972
e-nous écrire
la Planchotte, parcelle de la première école, devenue résidence des Tilleuls, les travaux de 1986 à 1988

portail de moissey.com
e-nous écrire